site builder

Massage thérapeutique


Par différentes techniques (massage neuro-musculaire profond, manoeuvres myotensives) le thérapeute va traiter les problèmes de douleurs dorsales dues aux tensions musculaires ou à d'autres désordres.
L’emploi du stix pour défaire les trigger points est tout simplement bluffant.
Contribue à faire disparaître les contractions douloureuses et invalidantes du type sciatiques, lumbagos, paresse intestinale, migraines, torticolis, nuque tendue et douloureuse, maux de tête, etc.
En général, il faut compter entre une et trois séances rapprochées pour libérer le corps et lui rendre toute sa vitalité. L’idéal est de traiter au plus vite dès la perte de mobilité.Plus on attends et plus la musculature va se raidir en entraîner toute une suite de désordres.
Le traitement profond du système neuro-musculaire (qui se fait à l’aide d’un stix, un bâton aux extrémités arrondies) va permettre d’éliminer les points gachettes qui donnent des douleurs référées à distance (les trigger points).
Travail sur les douleurs chroniques, anciennes ou récentes et sur les tendinites.

En pratique :

Après l'anamnèse, je fais un bilan de votre statique afin d'établir les zones de blocage.
J'essaie dans la mesure du possible de commencer un massage de détente mais ne soyez pas surpris si je vous fais faire des changements de position, car le travail pour être efficace demande parfois quelques efforts.
Si vos muscles ont eu la mauvaise idée de se contracter et de former des "noeuds", je vais dans la mesure du possible faire des étirements, mais parfois ce travail peut être ressenti comme douloureux, selon les personnes, avant d'atteindre le relâchement des fibres musculaires.
Mais passé ce cap vous ne le regretterez pas, car votre problème aura été traité en profondeur et il ne viendra pas vous incommoder de sitôt.
Vous allez sentir une libération et vous sentir beaucoup plus léger.

Contre-indications :

Etats inflammatoires (grippe, pneumonie, abcès, inflammation des ganglions lymphatiques, mononucléose, tuberculose active, ostéomyélite chronique, etc.)
Tumeur cancéreuse, observation d'un délai de cinq ans après la fin du traitement, excepté sur autorisation écrite du médecin traitant.
Problèmes cardio-vasculaires et maladies du sang (phlébite, thrombophlébite, angéite ou thromboangéite, anévrisme, leucémie, insuffisance cardiaque).
Problèmes dermatologiques (urticaire, psoriasis, eczéma généralisé, verrues généralisées)
Période de crises type maniaco-dépressif et schizophrénie.
Trois premiers mois de grossesse.
L'approche des thérapies manuelles est par contre excellente en cas de fibromyalgie, spasmophilie.

Recommandations :

Après avoir reçu un massage ou un drainage lymphatique il est important de bien s’hydrater à la suite immédiate de la séance. D’une part cela permet à l’organisme d’éliminer les toxines démobilisées des tissus.
De plus, surtout dans le cas du massage, cela évitera les sensations désagréables qui peuvent parfois suivre, comme des zones sensibles au toucher ou de petites courbatures. Mais cela est très différent d’une personne à l’autre.