html5 templates

Drainage liquidien actif


Le drainage liquidien actif, élaboré par le Dr. S. Bitar, va traiter le corps en entier en associant l'effet thérapeutique du drainage classique.

C'est un moyen très efficace et complet pour lutter contre les oedèmes (rétention d'eau), toux persistante, bronchites, sinusites, etc. 

Il permet un travail sur la perte de poids. 

A quelle fréquence ? 

- Un oedème ne se résorbe pas en une séance. Pour un résultat visible et durable, il convient d'adapter le nombre de séances au patient, chacun réagissant de manière différente.

En pratique : 

Pour commencer le DLA il y a un premier travail sur la respiration, si vous êtes en rémission d'une affection des voies respiratoires ou que vous êtes fumeur cela va également vous aider à libérer vos bronches. Cette première partie surprend toujours un peu mais elle vous apporte après une grande libération.

Ensuite les organes impliqués dans le système immunitaire sont stimulés, les principaux ganglions "purgés" et un travail de drainage qui reprend les principaux mouvements du Dr. Vodder est effectué. 

Les personnes qui reçoivent ce drainage particulier parlent souvent d'un effet "jouvence". 
Ce drainage va agir comme un nettoyage détoxifiant du corps, vous vous sentirez redynamisé. 
Très vite, après une ou plusieurs séances, vous allez ressentir un bien-être durable. 
Ce sera également un bon point de départ pour un travail sur les kilos superflus.

Il est recommandé de poursuivre ces séances par un travail plus localisé, associant une technique oú les adipocytes sont mis à rude épreuve par le palper-rouler des tissus, suivit d'un drainage lymphatique pour éliminer les produits ainsi délogés des tissus adipeux.  

Le tout, suivit en parallèle, d'une correction alimentaire (mais pas un régime qui vous ferait reprendre encore plus de poids que les kilos perdus !!), arrêt des grignotages, voiture au garage et fin des habitudes sédentaires, devraient vous faire retrouver votre poids cible.  

Contre-indications : 

- Etats inflammatoires (grippe, pneumonie, abcès, inflammation des ganglions lymphatiques, mononucléose, tuberculose active, ostéomyélite chronique, etc.) 
- Tumeur cancéreuse, observation d'un délai de cinq ans après la fin du traitement, excepté sur autorisation écrite du médecin traitant.
- Problèmes cardio-vasculaires et maladies du sang (phlébite, thrombophlébite, angéite ou thromboangéite, anévrisme, leucémie, insuffisance cardiaque.
- Problèmes dermatologiques (urticaire, psoriasis, eczéma généralisé, verrues généralisées)
- Période de crises type maniaco-dépressif et schizophrénie.
- Trois premiers mois de grossesse.

Recommandations:

L'approche des thérapies manuelles est par contre excellente en cas de fibromyalgie, spasmophilie.